Back to home of AXA's website

AXA Future Risks Report 2023 : Un monde en polycrise

download

Press Release

PDF 274.3 Kb

press contacts

October 30, 2023

published at 8:45 AM CET

AXA publie aujourd’hui la dixième édition de son Future Risks Report. Menée auprès de 3 500 experts de 50 pays et d’un échantillon de 20 000 personnes du grand public représentatif de 15 pays, cette étude mesure et classe leur perception de l’évolution et de l’émergence des risques. Depuis 2020, ce rapport est réalisé en partenariat avec l’institut de sondage IPSOS. Les données sont ensuite analysées par les talents internes du Groupe AXA.

Cette année, l’étude met en exergue le concept de polycrise. Les tensions géopolitiques, l’émergence exponentielle de technologies nouvelles (comme l’IA générative), ou encore l’accélération du réchauffement climatique, ne se succèdent plus mais se superposent.

Les principaux enseignements de l’édition 2023 du Future Risks Report sont :

  • Les risques liés à l’intelligence artificielle et au big data enregistrent la plus forte progression dans le classement des experts, passant de la 14ème place en 2022 à la 4ème en 2023. La majorité des experts (64 %) et de la population générale (70 %) estime même qu’il serait nécessaire d’interrompre la recherche sur l’IA.
  • Pour la sixième année consécutive, les risques liés à la cybersécurité sont sur le podium des experts. Pour la première fois, ils intègrent également le Top 3 de la population générale. Le motif « cyber-guerre » a été intégrée dans la liste permettant aux experts de justifier leur choix, liant étroitement ce sujet à celui de l’instabilité géopolitique, en 3ème position cette année.
  • Comme l’an dernier, le réchauffement climatique occupe la 1ère place, tant chez les experts que le grand public. Mais, pour la première fois, ce risque est placé en tête dans toutes les régions du monde, y compris par le grand public, sans exception.
  • Le sentiment de vulnérabilité se maintient à un haut niveau. 84 % des experts s’estiment plus vulnérables qu’il y a cinq ans au niveau national (contre 76 % en 2020), et 73 % au niveau local (contre 64 % en 2020). Cette tendance se dessine également dans la population générale, où le sentiment de vulnérabilité a progressé de 7 % en trois ans au niveau national, mais aussi au niveau local.

Toutefois, le niveau de confiance envers différents acteurs pour limiter les conséquences de nouvelles crises mondiales est en hausse. En première position, les scientifiques ont la confiance de 84 % des experts et 70% de la population générale. Le niveau de confiance envers les entreprises grandit chez les experts (72 %, en hausse de 8 % sur un an) mais aussi dans la population générale (49 %, en hausse de 4 %).

Parallèlement, 93 % des experts et 74 % de la population générale estiment que le rôle des assureurs pour limiter les impacts des risques futurs est important, voire très important (contre 89 % et 69 % l’an dernier).

Thomas Buberl

Directeur Général d'AXA

Cette édition 2023 du Future Risks Report, la dixième, met en exergue un monde en polycrise. Les trois années qui viennent de s’écouler ont vu apparaître la pandémie mondiale, la guerre en Ukraine, l’accentuation des conséquences du réchauffement climatique… Désormais, nous devons y ajouter l’émergence des risques liés à l’intelligence artificielle et à la cybersécurité, mais aussi un cadre géopolitique de plus en plus instable. Malgré l’ampleur des défis, nous ne voulons pas voir le futur comme un risque. Pour cela, nous devons nous appuyer sur la confiance croissante de la population dans les scientifiques – donc dans le progrès et la science, dans les entreprises et notamment dans l’assurance qui pour les ¾ de la population interrogée est considérée comme capable de limiter les impacts des risques futurs.

Contacts

Relations Investisseurs

Relations Presse AXA