La Table de Teschen : un bijou entre au Louvre

La Table de Teschen, joyau de l’Histoire européenne, rejoint les collections nationales du Musée du Louvre grâce à la participation exceptionnelle d’AXA. Découvrez ce « meuble-bijou », pièce d’orfèvrerie unique au monde, et témoignage historique hors du commun. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Engagement
9 juin 2016

Table de Breteuil ou Table de Teschen ?

Ce double nom nous plonge tout droit dans l’Histoire européenne du XVIIIème siècle. Réalisée en 1779 par Johann Christian Neuber, orfèvre allemand renommé dans l’Europe entière, La Table de Breteuil, dite Table de Teschen, fut offerte en 1780 au baron de Breteuil en remerciement de sa participation au traité de Teschen. Besoin d’explications ?

Louis Charles Auguste Le Tonnelier, baron de Breteuil, était ambassadeur du roi Louis XVI à Vienne, en Autriche. Depuis le mois de décembre 1777 et la mort sans descendant de Maximilien III de Bavière, une guerre de succession fait rage entre la Prusse et l’Autriche, les deux puissances luttant pour le contrôle du Duché de Bavière.

Après la menace de l’intervention de la Russie aux côtés de la Prusse, les deux parties engagent des négociations qui aboutiront au Traité de Teschen. Signé en mai 1779 sous l’égide notamment du baron de Breteuil, le traité consacre les intérêts de la Prusse en ne cédant à l’Autriche qu’une petite région bavaroise, l’Innviertel.

La Table de Teschen fut donc offerte au baron de Breteuil par Frédéric-Auguste III, électeur et premier roi de Saxe, en remerciement du rôle habile de diplomate que Breteuil avait joué dans la sauvegarde des intérêts de la Saxe et dans la conclusion du traité de Paix.

Un « meuble-bijou » unique au monde

Cette Table n’est pas un meuble comme les autres. C’est une pièce d’orfèvrerie unique, réalisée en bronze doré sur âme de bois, et incrustée sur son plateau ovale de 128 échantillons de pierres précieuses, auxquels s’ajoutent des médaillons en porcelaine de Saxe, allégories de la paix.

La disposition de son plateau, la composition et la richesse des matériaux utilisés, qui apparentent la table à la plus luxueuse bijouterie, mettent aussi en scène de manière unique l’essor des sciences naturelles au siècle des Lumières : un registre placé dans le principal tiroir de la table identifie par leur numéro chacune des plaques de pierres dures du plateau. La table s’inscrit de façon magistrale dans la tradition séculaire des meubles d’orfèvrerie réalisés à la gloire des souverains d’Europe.

Crédits Photos : © Philippe Fuzeau / musée du Louvre

Un nouveau chef d’œuvre rejoint les collections du Louvre

Depuis son don au diplomate en 1780, la Table de Teschen n’a jamais quitté la famille de Breteuil. C’est à la fois le chef d’œuvre de Johann Christian Neuber et un témoignage essentiel de l’histoire française et européenne. Elle immortalise en effet le Traité de Teschen, considéré par de nombreux historiens comme le premier traité moderne où deux nations, la France et la Russie, se portent garantes de la paix entre la Prusse et l’Autriche.

L’acquisition de la Table de Teschen consitue pour le musée du Louvre l’opportunité de faire entrer dans ses collections un chef d’œuvre aux dimensions symboliques, artistiques et historiques hors du commun. Le mécénat d’AXA contribue donc à la sauvegarde d’une pièce unique et à l’enrichissement des collections nationales, et va dans le sens de l’engagement du Groupe pour la préservation et la transmission du patrimoine culturel.

Mots-clés: Engagement