Agissons pour la nature. Thomas Buberl à l’Assemblée Générale des Nations Unies

"La nature travaille réellement pour nous. La perte de biodiversité met en danger les services écosystémiques, ce qui menace à la fois la société et les entreprises qui en dépendent, et à leur tour les investisseurs et les assureurs qui dépendent d'une économie qui fonctionne bien. Nous considérons le défi de la biodiversité comme une extension naturelle de nos engagements en matière de climat. En effet, le changement climatique aggrave considérablement la destruction des écosystèmes partout dans le monde. Aujourd'hui, je suis heureux d'annoncer de nouveaux efforts en faveur de la protection de la biodiversité". Thomas Buberl, le 30 septembre, s'adressant aux Chefs d'État du monde entier lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies. TOUS LES ARTICLES  |  Engagement
2 oct. 2020
Mots-clés: Engagement