tous les communiqués de presse

AXA lance une nouvelle phase de sa stratégie climat pour accélérer sa contribution vers une économie bas-carbone et plus résiliente

27 nov. 2019
publié à 13:00 CET
  • Limitation du « potentiel de réchauffement » des investissements d’AXA à 1,5°C d’ici 2050, en ligne avec l’Accord de Paris sur le climat
  • Doublement de l’objectif d’investissements verts, à 24 milliards d’euros en 2023
  • Investissement dans une nouvelle classe d’actifs : les « transition bonds »
  • Nouvelle ambition pour un monde sans financement du charbon

AXA annonce aujourd'hui le lancement d'une nouvelle phase de sa stratégie climat. Elle vise à accélérer la contribution du Groupe vers une économie bas-carbone et plus durable d’ici 2050, en ligne avec les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat. Cette annonce a été faite dans le cadre de la conférence « AXA Climate Impact Day », un événement organisé par AXA en collaboration avec le Programme « Principes pour l’assurance responsable » des Nations Unies (UN PSI).

Thomas Buberl
Directeur Général d'AXA

AXA a été un pionnier en adoptant une stratégie ambitieuse de lutte contre le changement climatique, notamment en initiant son désengagement du charbon, en définissant des objectifs d'investissements verts, en limitant les activités d'assurance liées au charbon et en s’engageant dans des actions collectives. Ces actions ont aidé notre industrie à placer le changement climatique en tête de notre agenda collectif.

Mais l'urgence climatique nécessite des efforts supplémentaires. Aujourd’hui, nous lançons une nouvelle phase de notre stratégie climat pour accélérer notre contribution vers une économie bas-carbone et plus résiliente, notamment en concentrant nos financements sur la transition énergétique des grands acteurs industriels. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’une priorité absolue si nous voulons atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

Pour réussir cette nouvelle étape, AXA utilisera tous les leviers dont il dispose en tant qu’investisseur et assureur de taille mondiale, mais aussi en tant qu’entreprise capable de mener des actions collectives.

• En tant qu’investisseur mondial

AXA vise à limiter le « potentiel de réchauffement* » de ses investissements à 1,5°C d'ici 2050. Pour y parvenir, le Groupe double son objectif d'investissement vert pour atteindre 24 milliards d'euros d'ici 2023. AXA investira également dans des « transition bonds », une classe d'actifs innovante plébiscitée par AXA Investment Managers afin d'accompagner les entreprises dans leur transition vers des modèles économiques à plus faible intensité carbone. Cet outil complète notamment les « Green Bonds » destinés à financer des projets déjà « verts ».

Après être sorti des entreprises dont le business model était basé sur le charbon, AXA se donne une nouvelle ambition : un monde sans financement du charbon. AXA va ainsi durcir sa politique de désinvestissement pour sortir complètement de l'industrie du charbon d'ici 2030 dans les pays de l’OCDE et l’UE, puis 2040 dans le reste du monde. A court terme, les seuils de désinvestissement existants seront renforcés, en particulier pour les entreprises qui développent des projets d’extraction ou énergétiques liés au charbon.

• En tant qu’assureur mondial

AXA mettra à profit son expertise climatique et des technologies innovantes pour proposer de nouveaux services de protection à ses clients et aux collectivités. Le Groupe, à travers son entité AXA Climate, lancera notamment en décembre FastCat, un nouveau service d'assistance paramétrique. Ce produit proposera des alertes météorologiques et une évaluation des risques en temps réel 24/7, grâce à l'imagerie satellitaire et aux drones, pour aider les collectivités et les entreprises confrontées à des catastrophes naturelles, comme les inondations, les tremblements de terre, les cyclones et les incendies de forêt.

La politique de souscription du charbon d'AXA sera également renforcée. Le Groupe cessera notamment toute activité (à l'exception des couvertures collectives) avec des clients développant de nouveaux projets énergétiques liés au charbon d'une capacité supérieure à 300 MW, et limitera davantage sa politique de souscription pour les entreprises liées au charbon.

• En tant qu’entreprise capable de mener des actions collectives

Notre conviction a toujours été que la lutte contre le changement climatique requiert l’engagement de chacun au sein de grandes actions collectives.

C’est pourquoi AXA rejoint la « Net Zero Asset Owner Alliance », une coalition d'investisseurs institutionnels qui s'engagent à réduire à zéro les émissions induites par leur portefeuille d’investissements d'ici 2050 afin de s’aligner avec une trajectoire de réchauffement 1,5°C. AXA y contribuera notamment en apportant son expertise des outils méthodologiques de la finance climat, qui sont essentiels pour financer efficacement la transition vers une économie verte.

AXA s'associe également au réseau C40, une coalition des plus grandes villes du monde, où vivent près d’un habitant sur 12 à l’échelle mondiale, pour rendre les métropoles plus résilientes face aux catastrophes naturelles. Présenté aujourd’hui, le rapport AXA-C40 sur les villes résilientes propose des recommandations et partage des cas concrets permettant d’améliorer la coopération entre toutes les parties prenantes et d’atténuer les effets des catastrophes naturelles sur les réseaux urbains.

Détails de la nouvelle stratégie climatique d’AXA : https://www.axa.com/fr/newsroom/actualites/nouvelle-strategie-climatique-2019

*AXA a testé le concept de « température d’investissement » dans son rapport climat 2019, réponse d’un investisseur institutionnel à l’Accord de Paris (https://www.axa.com/fr/newsroom/publications/rapport-climat-2019).

Contacts

Relations Investisseurs
Relations Presse AXA