La « résilience » dans tous ses états

Face au défi du climat, nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre 2100, ni 2050, ni même encore 2020 : c'est maintenant qu'il faut agir. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Climat
11 déc. 2015

Même le scénario de +2°C, objectif réaffirmé cette année par les Nations Unies et le G7, ne serait pas sans conséquence. Il signifierait une montée du niveau des mers et un accroissement de la fréquence et de l'intensité des événements climatiques extrêmes tels que les canicules, les inondations et les sécheresses. De plus, les populations et les biens n'ont jamais été autant concentrés dans des zones à risques : la moitié de la population mondiale vit désormais dans des villes, souvent situées en bord de mer, une proportion amenée à atteindre pratiquement les deux tiers, soit 6,4 milliards d'habitants, d'ici 2050.

Selon la Banque Mondiale, 80 % des coûts d'adaptation au changement climatique sur la période 2010-2050 devront être supportés par les zones urbaines. Les villes sont donc au coeur de la problématique climatique : ce sont les zones les plus exposées, mais aussi les mieux à même de cartographier les risques à l'échelle locale et d'élaborer les stratégies pour limiter leur exposition.

Suite à la publication de l'étude « Business Unusual : face au changement climatique, quelle nouvelle donne pour les villes et les entreprises ? », le Groupe AXA a souhaité mettre l'accent sur les avancées considérables de certaines villes : elles ont mis en place des programmes de résilience d'envergure, investissant dans de nouvelles infrastructures et aidant les habitants comme les entreprises à s'adapter à la réalité du réchauffement climatique. Elles ont développé des réseaux internationaux de partage d'expérience et d'expertise sur les moyens de réduire l'impact des catastrophes naturelles et de réparer et reconstruire après une catastrophe.

Le changement climatique constitue autant un risque qu'une opportunité. Si les villes parviennent à s'adapter, à devenir plus intelligentes, elles stimuleront la prospérité de demain. De même, les entreprises peuvent tirer parti de ce défi pour s'ouvrir à l'innovation et adopter de nouvelles technologies.

Nous avons la conviction que, grâce à l'expertise dans la modélisation et la prévention du risque, la gestion de crise et l'optimisation des réparations, le secteur de l'assurance dont AXA est l'un des éléments moteurs va devenir un partenaire déterminant dans cet effort mondial visant à développer notre résilience face au changement climatique.

Mots-clés: Climat