Rajlakshmi Borthakur : comment le courage d’une mère peut changer la vie de millions de personnes

Rajlakshmi Borthakur fait partie des cinq lauréates de la compétition de tutorat AXA-Global Invest Her (GIH), qui a pour but de promouvoir l’entreprenariat féminin. Découvrez son histoire. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Engagement
21 déc. 2017

Jamais Rajlakshmi Borthakur n’aurait pensé prendre la route de l’entreprenariat. Tout a changé en février 2011, avec la naissance de son fils Tejas, qui souffre d’épilepsie. Son état, plutôt stable dans les premiers jours, a rapidement empiré, lorsque les spasmes isolés ont laissé la place à de graves crises qui ne cessaient pas spontanément et requéraient des soins médicaux immédiats.

Elle a vraiment vécu la dégradation de la santé de son fils comme un choc, d’autant plus qu’en Inde, il n’existe que très peu d’information et de soutien destinés aux parents d’enfants épileptiques. C’est pourquoi Rajlakshmi a décidé de prendre les choses en main ; elle a lu toute la littérature qu’elle a pu trouver au sujet de cette maladie afin de se faire sa propre idée des nombreuses questions qu’elle soulève.

TerraBlue XT, une solution concrète.

Pendant trois ans, elle s’est échinée à mettre au point une innovation permettant de détecter les indicateurs de l’imminence d’une crise et, finalement, cette ancienne professionnelle de l’UX (Expérience Utilisateur), adepte des objets connectés, a fini par créer sa start-up, TerraBlue XT. Cette entreprise spécialisée sur l’Internet des Objets développe des dispositifs médicaux portables à base de capteurs capables de prévenir, repérer et traiter différents types de troubles et de maladies. Ces dispositifs surveillent l’activité cérébrale et physique, les signaux vitaux, l’état de stress et les périodes de sommeil afin d’évaluer les risques potentiels au niveau de la santé, permettant ainsi d’intervenir plus rapidement et de mieux faire face à des symptômes jusque-là non-identifiés. Les applications associées à ces dispositifs jouent le rôle de coach pour le patient, contrôlant sa santé et détectant les anomalies, afin que l’utilisateur puisse se procurer l’aide médicale dont il a besoin au bon moment. En effet, l’une des problématiques essentielles liées à l’épilepsie est la prévention des crises ; même si des systèmes de détection sont disponibles aux Etats-Unis, ils ne conviennent malheureusement pas au marché indien, et les données qu’ils transmettent sont souvent difficiles à interpréter par les médecins locaux.

Penser plus grand !

Rajlakshmi a consacré tout son temps et ses moyens à tenter d’apporter des solutions à ce problème. Son courage et sa détermination ont déjà porté leurs fruits : TerraBlue XT a été reconnu par le gouvernement indien pour ses dispositifs uniques au monde et ses innovations apportées en matière de santé. En 2015, Rajlakshmi a remporté le concours « Innovate for Digital India » et plus récemment, en 2017, ses travaux ont été remarqués lors du huitième Sommet Global de l’Entreprenariat (GES) à Hyderabad, en Inde : les dirigeants internationaux ont été nombreux à saluer son courage et sa détermination face à l’adversité. Aujourd’hui, elle développe de multiples dispositifs médicaux basés sur une plateforme d’intelligence prédictive.

Le lancement de Xaant, un dispositif portable unique destiné à gérer le stress et les activités physiques, est prévu dans six mois, tandis que TJay, un gant intelligent breveté nommé en l’honneur de son fils, sera disponible mi-2018.

Rajlakshmi voit les choses en grand : elle travaille déjà au Centre de Bio-innovation de Bangalore, en Inde, un incubateur de biotechnologie soutenu par le gouvernement, et prévoit de rejoindre l’Europe, l’Australie et l’APAC en 2018. Outre cet emploi du temps déjà bien rempli pour l’année qui vient, cette entrepreneuse tenace développe aussi des produits low-cost pour traiter les affections liées au système cardiovasculaire, visant en priorité les pays émergents.

« Il suffit d’y croire pour y arriver. »

Avec tous ces succès et l’approbation qu’elle récolte, on pourrait se demander pourquoi Rajlakshmi a décidé de participer au programme GIH d’AXA. « Je veux me construire un réseau et acquérir une stature de grande dirigeante d’une entreprise tech globale. Je veux également apprendre à négocier au niveau international et mettre en place une structure durable, utile à l’ensemble de la société. Je suis certaine que les femmes mentors du réseau, que j’estime beaucoup, m’aideront à atteindre ces objectifs. » Notre courageuse entrepreneuse se voit comme la version féminine d’Elon Musk, capable de trouver des solutions qui auront un impact positif sur les populations du monde entier. Elle voit la technologie comme un vecteur de mieux-être pour l’humanité et souhaite participer activement à son développement.

« Aujourd’hui, plus de 55 millions de personnes à travers le monde souffrent de problèmes neurologiques chroniques. En travaillant sur ce projet, je me suis rendu compte que j’étais capable d’améliorer la vie de mon fils, mais aussi de millions d’autres individus. » Elle encourage tout le monde, et particulièrement les femmes, à franchir le pas pour commencer leur voyage dans le monde de l’entreprenariat. Rajlakshmi est convaincue qu’il n’existe aucun obstacle qui puisse arrêter une femme : « Il suffit d’y croire pour y arriver. Lancez-vous en gardant l’esprit ouvert. »

Mots-clés: Engagement