Assurer le business du football

Fervent supporter ou pas, vous avez probablement entendu parler de la Coupe du monde de football 2018 qui se déroule actuellement en Russie jusqu'à la mi-juillet. Nous profitons de cette occasion pour approfondir le rôle de l'assurance dans le football, et montrer comment AXA couvre cette activité spécifique qui peut se chiffrer en millions avec un seul contrat. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Marque
4 juil. 2018

Vous souvenez-vous de l’arrivée du génie brésilien au PSG l’été dernier, pour un montant estimé à 500 millions d’euros pour les 5 prochaines années ? Étant donné les montants en jeu, les clubs de foot cherchent à s’assurer pour se protéger des pertes financières, si le joueur fétiche n’est pas en mesure d’assurer le spectacle… Mais de quoi s’agit-il au juste ?

Ce type d’assurance est appelée contrat « homme clé ». C’est un contrat dans lequel une personne importante est assurée au bénéfice de son employeur. Cela peut être un dirigeant, un chercheur dans un laboratoire, un nez chez un parfumeur… Ou une star du foot. Sans cette personne, l’équilibre économique et financier de l’entreprise est compromis. Voilà pourquoi les joueurs sont assurés au profit de leur club. Et compte-tenu de l’importance des sommes en jeu, les compagnies d’assurance doivent le plus souvent partager les risques via des contrats de réassurance ou de coassurance.

Ainsi, les jambes de la star argentine de Barcelone sont assurées auprès de 2 compagnies italiennes, pour la modique somme de 500 millions d’euros. Le plus souvent ce sont les Lloyds – des assurances basées à Londres - qui interviennent sur ces contrats atypiques, puisqu’elles ont fait des risques spéciaux leur cœur de métier.

Chez AXA France par exemple, ce sont 6 contrats « homme clé » qui ont été signés avec de grands clubs. AXA France assure également 900 joueurs sur les 1200 que réunit l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels. Car les joueurs aussi souhaitent se protéger à titre personnel. AXA propose des assurances individuelles accident qui couvrent les pertes de revenus en cas de grave blessure, donc d’une incapacité temporaire… ou définitive, si la carrière du joueur devait se terminer brusquement. Dans ce dernier cas, ils bénéficient alors d’une rente de sortie, facilitant leur reconversion. Lorsque tout va bien, les contrats AXA ont la particularité de suivre les joueurs, même s’ils rejoignent un club étranger. C’est ainsi que les plus grands joueurs peuvent dépenser jusqu’à 100 000€ chaque année pour se protéger contre le risque d’accident. Cela semble énorme a priori, mais ce n’est jamais plus de 1,5% de leur salaire annuel, lorsqu’il s’agit de stars du ballon rond.

Mots-clés: Marque