The AXA.COM team Reporter

Quels sont les risques de demain ?

Dans un monde ou les innovations s’accélèrent et où l’incertitude politique grandit, il est de plus en plus difficile d’anticiper et de relever les nouveaux défis. C’est la raison pour laquelle AXA réalise depuis six ans une enquête annuelle sur les risques émergents. Son objectif : s’assurer que tous les nouveaux risques, émergents, changeants et potentiellement disruptifs, soient au premier plan des préoccupations du Groupe. Le rapport offre aux décideurs, aux entreprises et aux particuliers des indications précieuses pour les aider à anticiper les évolutions, les défis et les opportunités à venir. Construire un monde résilient
16 oct. 2019

Selon le rapport, les principaux risques dans les cinq à dix prochaines années seront liés au changement climatique, à la technologie et à l’instabilité géopolitique. Les risques sont par ailleurs de plus en plus interconnectés, ce qui signifie que les mesures de protection doivent s’inscrire dans une approche globale, interdisciplinaire et multipartite.

Découvrez les grandes tendances en vidéo :

Un paysage en mutation : domination des risques environnementaux, technologiques et géopolitiques

Le rapport 2019 d’AXA et Eurasia sur les risques futurs identifie le changement climatique comme le risque émergent le plus important, traduisant ainsi la prise de conscience croissante des graves conséquences des risques environnementaux pour la société. Nos experts soulignent le fait que le changement climatique, le déclin de la biodiversité et la dégradation de l’environnement sont étroitement liés et se renforcent mutuellement, tandis que les tendances démographiques devraient encore accentuer ces risques. 

à lire aussi
Rapport sur les risques futurs AXA - Eurasia
découvrir

Les risques technologiques font également partie des grandes préoccupations des experts. Ces risques évoluent rapidement, deviennent de plus en plus complexes et sont toujours plus associés aux risques géopolitiques et sociétaux. Au-delà des risques en termes de cyber-sécurité, l’avenir de la régulation des données, les défis liés à l’intelligence artificielle et la perspective de la technologie quantique sont autant d’éléments à prendre en compte dans l’analyse des risques technologiques de demain.

Le rapport de cette année désigne l’instabilité géopolitique comme troisième grand risque émergent. Les experts s’inquiètent des conséquences socio-économiques du déclin du multilatéralisme et de la montée du populisme. Il en résulte une réduction de la capacité de certains gouvernements à surveiller et atténuer les risques émergents et à gérer les crises lorsqu’elles se produisent. Aucune région du monde n’est à l’abri des évolutions du paysage géopolitique et de ses répercussions sur d’autres risques. Par exemple, l’Europe doit relever des défis importants liés aux forces politiques et économiques internes et pour s’imposer dans un monde exposé au danger croissant de division entre blocs dirigés par les États-Unis et la Chine. 

D’après 83 % des experts interrogés, les autorités publiques ne sont pas suffisamment préparées pour faire face aux risques émergents. Le renforcement de la résilience est essentiel pour toutes les organisations, publiques et privées, et les gouvernements ne peuvent gérer seuls l’atténuation des risques. Les acteurs privés et la société civile – en collaboration avec les décideurs politiques – doivent relever le défi et jouer leur rôle dans la préparation aux risques de demain.

On peut s’étonner de constater que les risques macro-économiques occupent un rang relativement bas dans le top 10 de cette année, mais ces préoccupations sont sans aucun doute intégrées à d’autres risques, notamment l’instabilité géopolitique. Par ailleurs, même si le risque de pandémie et maladies infectieuses est le seul risque lié à la santé figurant dans le top 10, ces risques ont généralement augmenté. Cette hausse est surtout liée à la fragmentation croissante du paysage politique et aux contraintes économiques, qui peuvent entraver les progrès de la médecine et augmenter les risques pour la santé.

Le climat, toujours numéro 1

Le changement climatique occupe la première place du classement pour la quatrième année consécutive, 67 % des personnes interrogées le considérant comme le risque émergent le plus important au monde. Les experts ont évoqué des inquiétudes liées aux phénomènes météorologiques extrêmes comme les inondations, les tempêtes et l’élévation du niveau de la mer, perçus comme ayant des effets plus concrets que les risques financiers ou de responsabilité liés au changement climatique.

Zoom sur le changement climatique : de loin la principale inquiétude exprimée par les experts cette année

Le degré de sensibilisation du grand public au changement climatique est plus élevé que celui de la plupart des risques. Inversement, la perception de la capacité des autorités publiques à faire face à ce risque grave et immédiat est très faible. Des frustrations ont été exprimées concernant l’absence d’action coordonnée à l’échelle mondiale en matière de stratégies d’atténuation et d’adaptation.

Convergence de perceptions entre les régions

Pour mieux comprendre la dimension régionale des risques, les analystes du groupe Eurasia ont examiné un ensemble de défis politiques et géopolitiques nationaux dans trois grandes régions du monde : l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord.

L’enquête de cette année confirme une tendance enregistrée l’an passé : on observe une augmentation et une convergence partout dans le monde de la perception des grands risques émergents. Même si les trois principaux risques ne se matérialisent pas de la même manière et dans la même mesure d’une région à l’autre, les experts s’accordent sur le fait qu’il s’agit de risques importants et complexes. 

Interdépendants et interconnectés

Le rapport de cette année a pour thème central l’interconnexion croissante entre de nombreux risques émergents. Un risque peut en influencer un autre, ou même en déclencher de nouveaux, souvent imprévus. Par exemple, le changement climatique peut nourrir le mécontentement social et les conflits locaux, ce qui peut se traduire par une instabilité géopolitique.

Ces liens complexes exigent donc une approche plus transversale de l’identification des risques, qui doit également se traduire par une gestion des risques cohérente et intégrée.

Pour l’édition 2019, AXA s’est associé au Groupe Eurasia, l’un des principaux cabinets américains de conseil et de consultation géopolitique. Cette collaboration a permis à AXA d’approfondir ses connaissances en matière de risque et d’élargir la portée du rapport aux tendances géopolitiques, qui refaçonnent rapidement l’environnement mondial du risque.

Plus de 1 700 experts des risques provenant de plus de 50 pays ont participé à l’enquête de 2019. Ils ont répondu à des questions ouvertes permettant de connaître leur opinion sur les risques émergents aux conséquences les plus profondes pour la société aujourd’hui.