The AXA.COM team Reporter

Investir dans un monde à +1,5°C : AXA s’aligne sur l’Accord de Paris

L’élaboration par AXA d’un cadre global visant à aligner ses investissements sur l’Accord de Paris, en maintenant le “potentiel de réchauffement” à +1,5°C d’ici 2050, constitue une des pierres angulaires de sa nouvelle stratégie en faveur du climat. Mais que signifie exactement « investir à +1,5°C » ? Et comment le « potentiel de réchauffement » peut-il servir de critère pour mesurer « l’alignement sur Paris » ? Concevoir l’assurance de demain
27 nov. 2019

La finance doit agir pour le climat

L’Accord de Paris, qui a été ratifié par 187 pays, réunit la plupart des États du monde autour d’un effort concerté pour limiter l’augmentation de la température mondiale moyenne d’ici à la fin du siècle à 2°C au-dessus des niveaux préindustriels, et idéalement à 1,5°C. AXA peut jouer un rôle clé à cet égard : en tant qu’investisseur institutionnel de long terme, le Groupe est bien positionné pour envoyer des signaux forts à l’ensemble de la communauté des investisseurs et aux entreprises dans lesquelles il investit.

à lire aussi
La nouvelle stratégie climatique d’AXA place la barre haut
découvrir

En effet, AXA applique depuis 2015 une stratégie de « désengagement-investissement », basée sur des objectifs d’investissements verts et sur le désengagement de l’industrie du charbon. Cette stratégie a été étendue à nos activités d’assurance.

Prendre la température

A la suite de la publication de notre troisième Rapport sur le climat en juillet 2019, nous lançons aujourd’hui une nouvelle stratégie en faveur du climat, marquée notamment par la décision d’aligner notre portefeuille d’investissements sur l’Accord de Paris. Qu’entendons-nous par-là ? 

L’Accord de Paris invite tous les acteurs économiques à « réorienter les flux financiers », conformément à l’objectif +1,5°C. Nous avons testé ce concept de « température d’investissement » lors de notre Rapport sur le climat de 2019, et notre ambition est à présent de contenir le « potentiel de réchauffement » de nos investissements à moins de 1,5°C d’ici 2050. Nous estimons que ce concept nous permet d’illustrer les dynamiques climatiques de nos investissements dans une perspective de long terme.

A quelle distance sommes-nous de notre cible ? Nos modélisations actuelles démontrent que nos investissements possèdent un potentiel de réchauffement de 3,3°C. Bien que ce chiffre soit bien en dessous de notre référence du marché de 3,7°C, nous sommes encore loin de 1,5°C, ce qui prouve que la plupart des investisseurs exercent leurs activités dans un environnement commercial non-aligné sur Paris, et où les stratégies d'investissement classiques ne peuvent déboucher que sur un réchauffement supérieur à 1,5°C. Nous restons donc soumis à une économie mondiale encore très dépendante du charbon.

Agir collectivement

C'est pour cette raison que nous prenons cet engagement, en espérant que les gouvernements tiendront leurs propres engagements. Nous avons également décidé de rejoindre et de soutenir la « Net Zero Asset Owner Alliance » récemment créée, dans le cadre de laquelle nous contribuerons au développement de moyens de mesure et de méthodologies : l’évaluation du potentiel de réchauffement des investissements est encore à améliorer.

La nouvelle stratégie climatique d’AXA ne se résume pas à aborder la transition sur le long terme. Nous nous engageons aussi :