Lancement officiel de l'Alliance pour la jeunesse

Le 24 juin 2014 à Paris, AXA annonçait rejoindre « l'Alliance pour la Jeunesse ». Initiée par Nestlé, « l'Alliance pour la Jeunesse » regroupe de grandes entreprises européennes du secteur privé pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe.

Environ 310 personnes étaient présentes le 24 juin avec près de 170 jeunes venant de différentes entités d'AXA.

Trois temps forts ont ponctué cette journée avec en premier lieu un atelier dont le thème était : « Développement de l'employabilité des jeunes et développement des opportunités de réussite professionnelle ». Les jeunes (alternants, stagiaires, jeunes des associations françaises Frateli et Télémaque) ont discuté du soutien qu'ils ont reçu dans l'identification de leurs aspirations professionnelles, la rédaction de leur CV, la préparation de leurs entretiens, leur intégration dans l'entreprise en présence des tuteurs (alternants/stagiaires) et des parrains bénévoles de AXA dans les associations Frateli et Institut Télémaque. Réunissant 80 personnes, Henri de Castries, Président-directeur général d'AXA, Manuel Valls, Premier ministre français, et Laurent Freixe, directeur général Nestlé Europe, ont échangé avec quelques tables sur leur retour d'expérience et les bénéfices que ces jeunes ont pu en retirer.

Une rencontre informelle avec une vingtaine de jeunes talents d'AXA et de Nestlé de moins de 30 ans de différents pays européens a été également organisée. Ces jeunes, qui sont au démarrage de leur vie professionnelle, ont échangé pendant plusieurs heures sur les difficultés qu'ils ont rencontrées pour entrer dans la vie active et imaginer des solutions concrètes pour développer l'accès à l'emploi des jeunes.
La plupart ont fait le constat de l'inadéquation entre leur formation initiale et leurs premières expériences professionnelles, avec une absence fréquente de relations entre les enseignements reçus et la réalité des attentes dans l'entreprise. Ces échanges ont permis de formuler deux axes prioritaires et 6 propositions concrètes dans un document qui a été remis à Manuel Valls pour étude.

Le troisième temps fort a été marqué par les discours d'Henri de Castries et de Manuel Valls mettant en avant la nécessité de soutenir l'emploi des jeunes.
Henri de Castries a présenté les engagements d'AXA et insisté sur le rôle positif que les entreprises peuvent jouer dans la lutte contre le chômage des jeunes.